Singapour est à nouveau le théâtre d'essais de véhicules a conduite autonome. La signature d'un nouvel accord pour l'évaluation des bus sans conducteur encourage une fois de plus l'utilisation des transports publics et le partage des véhicules. Singapour a récemment fait le premier test commercial des bus autonomes. Avez-vous envie d’en savoir plus sur ce test ? Continuez la lecture de cet article pour en savoir plus sur ce premier test.

Ce que vous devez savoir sur le premier test de bus autonomes 

Singapour a lancé cette semaine un projet de test d'exploitation commerciale de bus autonomes. Dans le cadre des tests lancés, les participants aux heures creuses ont pu réserver une place dans un bus qui dessert la Science Park, un centre d'affaires high-tech, via une interface mobile. Le Singapour teste des bus autonomes depuis 2015, mais c'est la première fois qu'il procède à un essai commercial, selon le ministère du Commerce et de l'Industrie de Singapour. Pendant ces tests, un chauffeur reste à bord du bus pour prendre le contrôle en cas de problème. Les véhicules utilisés ont été développés par ST Engineering Group à Singapour, selon les médias locaux.

Caractéristiques techniques des bus autonomes 

Les bus autonomes représentent le futur du transport de grands publics par voie terrestre. Voici un point des capacités minimales dont disposent ces appareils :

  • Capacité d'accueil de 80 personnes.
  • Ils sont équipés d'antennes pour le système de positionnement global, de capteurs lidar et de caméras de vision stéréoscopique qui enregistrent une vue tridimensionnelle de l'environnement.
  • Ils ont une autonomie proche du niveau 4, ce qui signifie qu'ils peuvent se conduire tout seul, mais sont toujours habités.
  • Ils ont un seul étage, d'une longueur de 12 mètres.

En somme, le premier test du bus autonome réalisé par Singapour a eu lieu récemment et a permis aux chercheurs de prendre connaissance des insuffisances du nouveau bijou du high-tech.