Cela fait déjà quelques mois déjà que Microsoft s’est lancé dans un projet qui consisterait à utiliser l’IA pour analyser les faits et gestes d’une personne particulière. Déterminé pour faire parler nos morts, il obtient finalement le brevet pour un agent conversationnel. Selon les ingénieurs de cette boîte, « l’intelligence artificielle analysait ses messages et publications pour créer un indice de la personnalité ». C’est un vœu très ambitieux qui vise à mettre sur le marché du numérique, « une copie virtuelle interactive de personnes décédées » expliquent-ils.

Une création de l’indice de la personnalité par l’IA de Microsoft

Selon le brevet, il s’agirait d’un dispositif dans lequel sera inclus l’IA qui se chargera de faire une « analyse des données sociales de la personne : enregistrements vocaux, publications sur les réseaux sociaux, messages électroniques, etc ».

C’est en effet vers la création d’un indice de personnalité par l’IA que Microsoft nous conduira. Cette invention permettra également de traîner un chatbot ou un agent conversationnel.

Un avatar animé : une extension des technologies deepface 

Si Microsoft réussit son projet, alors ce serait une avancée dans le monde du cinéma. En réalité, le système qui sera mis au point sera en mesure de reproduire des avatars en un, deux ou trois dimensions en se basant sur les images et vidéos. L’on pourrait dire que c’est une extension d’un autre projet.

Plus précisément, le projet relatif aux technologies de deepface qui intervenaient déjà dans le domaine des avatars animés. Le directeur général des programmes IA chez Microsoft, Tim O’Brien, a cependant expliqué que « la firme n'avait pas de projet en cours sur ce thème ». Il ajouta que « le brevet a été déposé en 2017 et date d'avant la mise en place du comité Aether, un comité d'éthique pour l'IA ».

Un assistant personnel créé par l’IA

Selon les chercheurs, les fonctionnalités du système vont au-delà de la première conception. En effet, il est possible d’avoir des échanges avec des personnages fictifs. Les conversations seront très fluides étant données que l’IA sera conditionnée et aura des réponses toutes faites.

Avec un tel système, il est plus facile d’avoir un assistant personnel qui serait en mesure de répondre aux messages.